La compagnie

F and F cie

 Portée et soutenue depuis 2009  Par l’association LES 39 MARCHES

Fabienne Fait les son(voix, violoncelle, corps et cris, âmes et collectes…);

Franck Fait les Film(vidéos, animations, photos, images de synthèses, projection en direct…).

Nos spectacles et réalisations Fouissent entre nos pratiques issues de nos parcours chaotiques et notre ancrage sur le territoire des Hautes Corbières qui nous Fascine.

 

 boutdeBois_cie01p
 boutdeMousse_cie02

Notre démarche est celle d’un arpenteur insatiable et curieux. cherchant l’homme dans la nature, la nature dans la machine,  et la bête dans la structure. Nous claudiquons sans honte entre des objets populaires (chansons, images clichées, artifices et magie) et des oeuvre dites d’extractions savantes (musique et art contemporain, poésie expérimentale…).

Si nous glissons parfois, c’est le risque, nous n’avons pas peur du grand écart. Nous aimons proposer notre travail  là, ici, sur la place, ou dans la salle des fêtes, dans la cave, dans l’école, l’asile entre les murs ou sur le gazon, c’est pour vous.

 FABIENNE

 FRANCK

Traversée en musicologie à Lyon où Mireille Antoine m’ouvre la voix façon Roy Hart je m’ouvre aussi les ouïes au Groupe de Musique Vivante de Lyon
En apnée pictavienne au Centre de Formation des Musiciens Intervenants où tout est possible pendant 2 ans: du traditionnel à l’acousmatique l’ouverture est totale et les rencontres explosives
mais ma moelle musicale est la chanson à texte que je clame avec le trio « les Encordés » accompagnée des guitaristes Alain Dubreuil et Manu Charon.
Puis j’intègre la compagnie bordelaise « éclats » liant pédagogie & création contemporaine j’y mène les ateliers d éveil sonore interviens en crèches et écoles forme le personnel et les étudiants de la petite enfance;
Parallèlement ma moelle s ‘épaissit avec le duo « les Pincées », Soizic l’accordéoniste fourrage avec moi la chanson de rue et de rhum nous avons des éclairs dans les yeux et n’avons peur de rien;
mais aussi
chirurgie de ma propre voix dans une pièce acousmatique « les loges de la féminité » en co-composition avec J.L Di Santo c’est une commande du Scrime;
mais encore
l’improvisation contemporaine me saute à la gorge au CNR dans la classe d’Etienne Rolin. Avec ce dernier et Arnaud Romet création du trio « E-Vox » (vents voix ordinateur).
A. Romet monte la compagnie « iatus » j’y serai chanteuse-comédienne dans 4 spectacles multimédias.
Et enfin je forme « Okamzik », avec 3 musiciens nous investissons avec fureur le monde de Colette Magny. Ce travail me permet de réconcilier chanson et recherche sonore. Nous existons toujours.
Le bord de l’eau me lasse je poursuis ma route et m’arrête dans l’Autresens Uzine d’Art et d’essai (sud Toulouse) je mène le Cabinet Gastrophonique sorte de laboratoire sonore;
puis pars avec Franck le vidéaste dans le vent des Corbières entourés de vignes & de sanglier nous vivons au creux du monde à la Gauna, je chatouille violon et violoncelle nous montons un opéra bétonnière  et enfin un cheval hennit quelque part.
Bozartien diplômé, lâché dans la nature après une rencontre déterminante avec le philosophe,essayiste et poète Philippe Sergeant, je me tourne rapidement vers la création d’installations vidéo.C’est du bricolage pur, electro-foutraque et bidouilles improbables au service de quelques instants poétiques. L’interaction et l’immersion sont l’amorçage pour chopper d’autres patients/publics sur les sujets qui me préoccupe à l’époque : les désirs inassouvis, le temps travail, la vacance, l’image télévisuelle…Je crée avec d’autre le groupe Délicat Délit. Nous produirons une petite dizaines d’événements de la France jusqu’au Canada (APNE assez pour noyer l’être en 1997, La Machine en 1999 à la Scène Nationale d’Albi, Hauror en 2000 à Langage Plus Québec Ca, Le Pont en 2000 fondation Danae Jarnac Fr…).Jolie période de rencontres qui se termine en 2002.Lassé par le côté autiste de certains espaces d’exposition et surtout par le manque de proposition en milieu rural, je pars créer le lieu Autresens Uzine d’art et d’essais (avec 2 associés) à Mazères sur Salat au sud de la Haute-Garonne. On y mange bien mais pas cher, et on peut voir des expos, des concerts, de la danse,  du théâtre et tout un barda artistique ouvert à tous, tous les weekend. Nous accueillerons dans ce lieu plusieurs centaines d’Artistes, nous produirons des spectacles, nous ouvrirons des ateliers, on y verra de belles personnes autant dans le public que sur scène ou dans les coulisses.En parallèle quand j’ai un peu de temps je retâte de la vidéo sur des projets qui seront plus liés au spectacle vivant. Avec Denes Debrei (danseur comédien chez Joseph Nadj) sur ses créations (La chute de Belzbub, le duo) avec la Cie Iatus (2703 Moutons qui sautent).Les bonnes choses ont toujours une fin et avant d’être usés jusqu’au trognon nous fuyons avec Fabienne dans les Corbières à la Gauna en 2009. C’est ici que nous raccrocherons doucement les wagons pour partir en création avec l’Opéra Bétonnière et Un cheval hennit Quelque part (2012), L’inhabitée (2014) et enfin, les contes (2015-2016). Bien sur, l’aventure continue…
UA-44138787-1