Barbe Bleue et autres faits divers

Ciné-concert avec récitante
Trilogie en mouvement pour voix, vidéo, son diffusé, accordéon & percussions

Voix: Fabienne Gay, vidéo: Franck Cantereau, musique: Laurent
Cavalié (le conte de la mère grand, Barbe Bleue). Extraits de l’opéra
de Helmut Lachenmann (la petite fille aux allumettes).

Dernière création (même écran/la narratrice cette fois n’est plus dans l’image, elle est sur le côté): Nous empoignons des contes pour revenir à l’essentiel, tout est dit en quelques phrases: un travail en voix parlée alliant le plus rudimentaire au nécessairement incisif. L’image s’échappe et libère l’onirique: pas besoin de scénario, la narration est déjà dans l’oreille. Le cerveau est en veille et les sensations nous atteignent physiquement. Le son en fait parti : il est diffusé dans le premier conte et en direct dans le deuxième et le troisième. Parlons de ces contes:

La petite fille aux allumettes , glacial et coupant le souffle, mais aussi brûlant d’hallucinations. Ce sont des extraits de l’opéra das Mädchen mit den Schwefelhölzern du compositeur Helmut Lachenmann que la narratrice diffuse: un travail sonore magnifique et ciselé. (15 mn)

Conte de la mère-grand, version orale nivernaise recueillie vers 1885 par Achille Millien du Petit Chaperon rouge, où tout part en joyeux délire. La narratrice transforme sa voix en direct, et le comparse accordéoniste Laurent Cavalié accompagne drôlement le parcours initiatique de la petite fille. (15 mn)

Barbe Bleue, d’après la version du conte (poème expansé) de Sylvie Nève. L’histoire bien connue prend de l’ampleur et la langue se délit. Barbe Bleue, être de l’ombre dont la présence et l’absence font battre les cœurs de peur et d’amour, va prendre vie au rythme des percussions, des images et de la voix. Nous partons ici dans un grand mouvement initiatique proche d’une transe (35mn).

Le tout dure 1h15.

 

 

UA-44138787-1